Sa santé

Globalement, les akita sont des chiens assez robustes. Malgré tout il faut rester vigilant car deux maladies auto immune font des ravages au sein de cette race notamment : le VKH (syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada) et l'AS (adénite sébacée).
Pour ces deux maladies, il n'existe aucun test, de sorte qu'aucun éleveur n'est à l'abri de connaitre un jour de voir apparaitre dans ses lignées des chiens malades et il ne pourra jamais vous garantir que les chiots soient indemnes de ces maladies. 
 
Comme tous les grands chiens, l'akita peut aussi être atteint de la dysplasie de la hanche ou dysplasie coxo-fémorale.
 

L'Adénité sébacéé (l'AS)

Cette maladie, encore assez peu connue en France, est pourtant en train de faire des ravages, chez les akita inu, mais pas loin de cent races sont concernées par ce fléau, de façon plus ou moins importante. C'est une maladie auto immune  non mortelle mais tres inconvéniente pour le chien et le maitre. Si l'adénite sébacée elle-même n'engendre pas vraiment de grandes souffrances, de nombreux problèmes peuvent s'ajouter sur un organisme préalablement très affaibli.
On ne peut pas guérir l'animal, mais l'on peut traiter les symptômes, mais les traitements sont à vie :

- Méthode "Rampack" (bain d'huile)

-Méthode "Naturo" (naturophatie)

- Méthode Dermoscent

Et si les symptômes disparaissent ou du moins diminuent fortement, le chien retrouve dans la plupart des cas une qualité de vie normale, ce qui n'est pas négligeable. 

L'AS peut avoir des visages quelque peu différents, mais comporte de grands points pratiquement toujours semblables : 
- chute plus ou moins importante des poils, 
- peau noircie, 
- odeur de rance ou moisi très prononcée, 
- croûtes et écailles par plaques ou sur tout le corps, 
- chien affaibli, triste, refusant souvent de s'alimenter, 
- et souvent, problèmes de déficience du système immunitaire, entraînant des problèmes inattendus, se déclarant sous n'importe quelle forme (apparition de grosseurs, maux d'oreille, sans parler de problèmes internes). 
En fait, cette maladie entraîne la destruction des glandes sébacées, ce qui explique les signes physiques au niveau de la peau.
 
Pour plus d'informations et des témoignages bouleversants rendez-vous sur le site akitasanstabou .
 
 

Le VKH

Il s'agit d'une maladie auto-immune qui peut être déclenchée par le stress causé par n'importe quel type de tension, et pour laquelle il n'existe aucun traitement permettant de sauver la vie du chien. Juste des traitements permettant de lutter et d'apaiser la souffrance du chien, prolongeant sa vie de quelques mois voir quelques années pour les plus chanceux. 
2006-12-16-larme2-1.jpg
Les symptômes sont : la dépigmentation, la perte de poils, et la cécité. Parfois il n'y a pas d'avertissement, parfois il y en a, comme la dépigmentation et la conjonctivite.
 
La conjonctivite est souvent suivie d'un décollement de la rétine, qui fait une surface bleu laiteux sur l'œil. A ce stade, c'est extrêmement urgent, car sans traitement, la cécité viendra très rapidement. Il a été rapporté que certains chiens perdaient leurs ongles. La maladie affecte les muqueuses telles que les paupières, la bouche, l'anus, la vulve et quelquefois les coussinets. Il y a une perte notable de pigmentation à ces endroits, commençant souvent par des croûtes ou des cloques. Un point à noter, beaucoup de chiens sont souvent atteints très jeunes : de 18 mois à 2 ans, ou même encore plus jeunes. 
 
En cas de doute, consulter rapidement un vétérinaire ophtalmologue pour le VKH, ou dermatologue pour l'adénite sébacée.
 
Rejoignez le site akitasanstabou pour plus d'informations.
 
 
(sources et images akitasanstabou)

 

Fb img 1475185687781

Le vkh sous sa forme la plus abominable 

(Image: saving huey foundation)